Ayame Nagazaki

Aller en bas

Ayame Nagazaki

Message par Ayame Nagazaki le Jeu 20 Fév - 22:29

[PSEUDO IMVU] : Ayamelyne
Prénom: Ayame
Nom: Nagazaki
Age: 13/07/1989
Métier: Directrice
Nationalité : Franco/Japonaise
Pouvoir et ses évolutions : Télékinesiste de haut niveau, possibilité de contrôler l'espace temps.

Caractéristiques physiques: 1m72, poitrine genereuse, un corps bien proportionné doté d'une taille fine, les cheveux noirs ébènes, des traits caucasiens, des yeux verts profond, une beautée froide. Le visage parfait et une expression souvent neutre.
Caractéristiques mentales: Froide, sévère, charismatique, humour douteux, sadique et perverse refoulée. Ayant pourtant des valeurs hors du commun.

Histoire du personnage: Une odeur de sang se répandait dans la pièce. Dans cette pièce se trouvait une jeune fille d'une dizaine d'année débout, et amorphe. Ses yeux d'un vert si profond n'avait pas l'étincelle de vie que devrait avoir normalement un enfant de cet age, ses longs cheveux noirs collaient à son visage, ils étaient maintenus par le sang séché sur ce dernier. Elle n'avait pas que du sang sur le visage, ses vêtement en lambeaux en étaient recouverts, et les endroits nues de sa peau pâle aussi, de plus, des bleus et des cicatrices à peine refermé étaient aussi visible sur le corps de la petite fille. Un corps marqué par la violence de ce qui maintenant serait du passé. Un rire froid et dénué d'humanité venait de raisonner dans la pièce. La jeune fille riait, elle riait à s'en faire exploser le ventre. Elle riait au dessus d'un amont de chaire difforme. Ce qui jadis était un corps. Une vision des plus répugnantes, et pourtant, qui n'était qu'un juste retour des choses.
Ayame Nagazaki du haut de ses 15 ans était une fille des plus intelligente. Elle avait la capacité de retenir ce qu'elle voulait, elle comprenait tout, elle avait apprit à parler avant de savoir marcher, et des lors elle avait passé son temps sur des livres que sa mère lui offrait ayant comprit ses capacités intellectuels inhumaine. Mais malheureusement cette dernière décéda suite à un mauvais traitement que son mari lui affligeait. La jeune Ayame n'avait que 12 ans, il l'avait fait sous ses yeux. Ce jour la, le sol avait tremblé, il avait tremblé si fort que tout ce qui était présent dans la maison avait finit brisé sur le sol. Le père avait fait disparaître le corps et s'en était sortit. Pendant 3ans la jeune fille avait subit les pires sévices. Elle était séquestrée, battu et même violée, à répétition. C'est pourquoi, en ce jour, la jeune dansait autour du cadavre de son géniteur en riant. Après une volée de coup plus violente que d'habitude elle fut prise de tremblement violent, ses yeux pour habitude verts profond avaient viré au rouge écarlate. Et sans aucun regret elle avait fait exploser son père, membre par membre, commençant par les doigts, remontant sur les bras, ses délectant des cris de douleurs et de détresse de son géniteur. Elle n'avait loupé aucune seconde de ce spectacle si ignoble, et pourtant si beau dont elle était la principale cause.
Après ce jour, les forces de défenses spécialisé en Omega étaient venus la chercher. Elle ne s'était pas défendu, ils étaient innocent, elle ne pouvait pas se permettre de leurs faire du mal. Ils la prirent en charge, masquèrent son meurtre et firent d'elle une arme redoutable. Pendant ce laps de temps, elle fut envoyé au lycée Miyagawa. C'était une élève instable, reclus de tous. Elle se posait des milliers de questions qui toujours étaient restées sans réponses. Elle c'était battu à sang avec camarades, ne perdant aucun de ses combats. Très vite, son potentiel hors du commun avait été remarqué. Ce qui lui valut le respect de tous. La seul personne qu'elle avait laissé l'approcher était Kira. Même si elle n'aimait pas son frère Shin avec qui il était obligé de partager son corps. Et ils restèrent amis. Il l'avait suivit, et il était toujours resté avec elle. Même quand elle fut nommée à ses 24 ans directrice du plus grand établissement scolaire pour Oméga au monde. Ce même lycée ou elle étudiait. Ce Lycée qu'elle ne quittera sans doutes plus jamais.


Dernière édition par Ayame Nagazaki le Sam 12 Sep - 14:01, édité 1 fois
avatar
Ayame Nagazaki
Admin

Messages : 86
Date d'inscription : 20/02/2014
Localisation : Dans mon bureau.

Voir le profil de l'utilisateur http://lyceemiyagawa.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ayame Nagazaki

Message par Ayame Nagazaki le Lun 3 Mar - 1:11

Back ground arrivée au Lycée Miyagawa Partie 1 :

Après avoir été ramené dans une voiture pas des hommes en noirs, la jeune Ayame ne bougeait pas. Elle suivait toutes les instructions qu’on lui donnait. En plus d’avoir les yeux bandés, elle avait les mains menottées. Ce qui n’était vraiment pas utile vus que la jeune fille ne savait absolument pas se battre à mains nue. Et qu’elle n’avait aucune envie de les violenter pour l’instant. Elle n’était pas bête ; et savait pertinemment que c’était sa seule chance de s’en sortir même si elle ne savait pas vraiment ou elle allait. La seule chose qu’on lui avait dit, c’est qu’elle serait lavée pour son meurtre et qu’elle n’aurait pas besoin d’aller en prison. Elle n’avait que 15ans et n’avait pas envie de finir sa vie en prison. Arrivée à destination, on l’avait balancé comme une mal propre dans un grand établissement qui ressemblait comme deux gouttes d’eau à un lycée. La seule instruction qu’on lui avait donné c’est « Vas voir la directrice ». Ayame se demandait si c’était une blague. Pourquoi l’envoyer au lycée, elle n’avait rien à faire là. Surtout qu’elle était surdouée et avait un niveau scolaire bien supérieur au lycée. Mais elle n’avait rien dit de plus. De toute façon, elle n’avait rien de mieux à faire. Donc, elle était partie vers le bureau de la directrice. La jeune Nagazaki arrivée devant le bureau de la directrice avait pris la peine de toquer à la porte. Porte qui c’était ouverte toute seule après les coups qu’elle avait mis. Ayame c’était retrouvée devant une femme d’une beauté époustouflante, à en couper le souffle. Mais la Nagazaki ne montrait rien. Elle préférait attendre que la belle jeune femme en face d’elle parle. La directrice c’était levée, et, elle c’était mise à regarder la jeune nouvelle dans les yeux. Un regard bleu profond et froid, et des cheveux d’un ébène presque trop parfait pour être vrai. Elle lui avait parlé d’une voix qui lui avait fait trembler le corps. Rauque et sensuel. Ayame n’aurait jamais pu oublier cette voix. Elle lui avait dit :

« Présente-toi »

Rien de plus, rien de moins. Ayame avait donc répliqué de la même manière. D’une voix froide. Ni rauque, ni sensuel. Elle avait encore sa voix d’adolescente.

« Ayame Nagazaki, 15ans. »

Et à ce moment, la jeune Nagazaki avait pu voir le masque parfait de sa directrice se fendre légèrement au niveau des sourcils signe qu’elle était intriguée. Et peut-être même un peu énervée du comportement insolent de la jeune Ayame. La directrice avait donc reprit son ton froid, pour demander quelque chose de simple.

« Montre-moi tes pouvoirs. »

Ayame se disait que la directrice avait beau être une belle femme, elle ne se laisserait pas parler comme ça. Elle aimait qu’on ait un minimum de politesse envers elle. Elle éviterait bien sûr de la provoquer verbalement, mais elle avait une petite idée en tête quanta sa vengeance. Ayame avait donc suivit les ordres de sa directrice. Elle avait emprisonné le bureau de cette dernière dans une étreinte psychique avant de le balancer violement contre la fenêtre. Ce qui a eu pour effet de faire une double casse. Mais pas que. Les yeux de la directrice c’était animé d’une sorte de rage, bien que son visage reste complètement neutre. Et en quelque seconde, Ayame avait senti une sorte de main invisible faire pression sur son cou et la soulever dans les aires. Cette femme était vraiment à en couper le souffle. Littéralement. Plus la jeune fille étouffait, plus tout ce qui avait dans la pièce explosait. Elle essayait tant bien que mal de mettre fin à l’étreinte essayant de blesser sa directrice, mais en vain. La directrice sadique avait tout de même finit par relâcher Ayame la laissant tomber lourdement au sol. Et, en fin de compte, elle lui avait simplement dit d’une voix presque méchante

« Ne touches plus jamais à mes meubles. »

Et en quelques secondes, elle lui avait balancé un carton remplis de papiers en tout genre. Ayame avait senti son cœur et son estomac se serrer. Alors même ici elle se prendrait des coups. Elle qui essayait de fuir à l’enfer de chez elle. C’était raté. La jeune Nagazaki avait pris le carton avant de s’enfuir rapidement du bureau. Elle c’était enfermé dans son dortoir plusieurs semaine à cause de l’incident avec la directrice, pour en fin de compte être obligée d’en sortir à cause du professeur lui aussi complètement fou. Le première cours au quel Ayame avait participé était un combat. Elle c’était battue contre un certain Kira. Et c’est ainsi que commençait son année.

avatar
Ayame Nagazaki
Admin

Messages : 86
Date d'inscription : 20/02/2014
Localisation : Dans mon bureau.

Voir le profil de l'utilisateur http://lyceemiyagawa.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum